ISSN 1831-5380
Plan du site | Avis juridique | Cookies | FAQ | Contact | Imprimer la page

5.8. Mise en évidence

En français, l’italique est utilisé pour attirer l’attention du lecteur sur un mot, une phrase ou un passage que l’auteur tient à mettre en évidence, pour composer des mots étrangers à la langue courante ou pour signaler le titre complet d’un ouvrage (voir point 5.9.4).

Dans un texte en italique, les mots à mettre en évidence sont composés en romain.

Pour éviter l’italique, on peut avoir recours aux guillemets pour mettre certains mots en relief. Cependant, il convient de ne pas combiner guillemets et italique.

La mise en évidence peut également s’effectuer à l’aide de caractères gras, mais il convient d’utiliser cette procédure avec sobriété.

Pour les règles détaillées d’utilisation de l’italique, voir annexe B.

On se gardera de faire de ces variations typographiques un emploi abusif qui en annihilerait l’efficacité, comme le montrent les exemples suivants:

Deux raisons majeures ont conduit les promoteurs du traité de Rome à inclure les vins, les moûts et les jus de raisins dans la liste des produits agricoles (annexe II) devant faire l’objet d’une politique agricole commune.
Les raisins de table figurent de même dans cette liste de produits, sans toutefois constituer une rubrique séparée, car ils font partie de la catégorie fruits et sont donc soumis aux dispositions relatives au secteur des fruits et légumes.
Dernière mise à jour: 28.2.2011
Haut de la page
Page précédentePage suivante