Drapeau de l'Union européenne
Union européenne

Dossier «EU-28 et pays candidats»

Pays, langues et monnaies:
dénominations, codes et ordres de citation

(Développement du point 7 du Code de rédaction interinstitutionnel
Rév. 16 / 1.7.2013)

Rév. 16: Croatie (pays membre)
Rév. 15: Croatie (position dans les ordres protocolaires);
Rév. 14: Serbie (pays candidat);
Rév. 13: Hongrie (modification du nom officiel);
Croatie (pays en voie d’adhésion)
Rév. 12: nouveau pays candidat (Monténégro)
Rév. 11: Estonie (euro)
Rév. 10: nouveau pays candidat (Islande)
Rév. 9: Slovaquie (euro)
Rév. 8: Chypre et Malte (euro)
Rév. 7: Bulgarie et Roumanie (ajout); Irlande (modifications); Slovénie (monnaie); pays candidats (mise à jour)
Rév. 6: monnaie (Roumanie, RON)
Rév. 5: modification de monnaie (Turquie)
Rév. 4: modifications de monnaies (Roumanie, Turquie)
Rév. 3: nouveau pays candidat (Croatie)
Rév. 2: modifications par rapport à la version rév. 1: adaptations à EU-25
Rév. 1: modifications par rapport à la première version: Κύπρος/Kıbrıs et livre turque



1. PAYS
Dénominations, codes et ordre protocolaire

2. LANGUES
Dénominations, codes et ordre de présentation des versions linguistiques
Textes pour la toile (intranet/internet)

3. MONNAIES


1. PAYS: dénominations, codes et ordre protocolaire

Les noms des États membres de l’Union européenne  doivent être écrits et abrégés uniformément selon les règles suivantes:


il est recommandé d’utiliser le code ISO à deux lettres (code ISO 3166 alpha-2), sauf pour la Grèce et le Royaume-Uni, pour lesquels les sigles EL et UK sont préconisés;
l’ordre protocolaire des États membres se fonde sur la graphie dans la langue d’origine du nom court de l’État.



Nom court
en langue(s) d’origine
Dénomination
courte
Genre
(M/F)
Dénomination officielle
(nom protocolaire) (1)
Code (2) Ancien
sigle (2)
Belgique/België Belgique F Royaume de Belgique BE B
България (*) Bulgarie F République de Bulgarie BG
Česká republika République tchèque F République tchèque CZ
Danmark Danemark M Royaume de Danemark DK DK
Deutschland Allemagne F République fédérale d’Allemagne DE D
Eesti Estonie F République d’Estonie EE
Éire/Ireland Irlande F Irlande IE IRL
Ελλάδα (*) Grèce F République hellénique EL EL
España Espagne F Royaume d’Espagne ES E
France France F République française FR F
Hrvatska Croatie F République de Croatie HR
Italia Italie F République italienne IT I
Κύπρος (*) Chypre F République de Chypre CY
Latvija Lettonie F République de Lettonie LV
Lietuva Lituanie F République de Lituanie LT
Luxembourg Luxembourg M Grand-Duché de Luxembourg LU L
Magyarország Hongrie F Hongrie HU
Malta Malte F République de Malte MT
Nederland Pays-Bas M Royaume des Pays-Bas NL NL
Österreich Autriche F République d’Autriche AT A
Polska Pologne F République de Pologne PL
Portugal Portugal M République portugaise PT P
România Roumanie F Roumanie RO
Slovenija Slovénie F République de Slovénie SI
Slovensko Slovaquie F République slovaque SK
Suomi/Finland Finlande F République de Finlande FI FIN
Sverige Suède F Royaume de Suède SE S
United Kingdom Royaume-Uni
(et non Angleterre
ni Grande-Bretagne)
M Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord UK UK
(*) Transcription latine: България = Bulgaria; Ελλάδα = Elláda; Κύπρος = Kypros.
(1) Dans les noms protocolaires, les termes «Royaume», «République», etc., s’écrivent avec une majuscule initiale (par exemple: «le Royaume de Belgique»).
(2) Sigle à utiliser = code ISO, sauf pour la Grèce et le Royaume-Uni, pour lesquels il faut utiliser EL et UK (ISO = GR et GB). Les anciens sigles ont été employés jusqu’à la fin de 2002 (généralement tirés du code international pour les véhicules automobiles).
NB: Ne pas utiliser les formes «République d’Irlande/irlandaise».

Utiliser «Pays-Bas», et non «Hollande», qui ne constitue qu’une partie des Pays-Bas (deux provinces).

Utiliser «Royaume-Uni» pour l’État membre, et non «Grande-Bretagne» (constituée de l’Angleterre, de l’Écosse et du pays de Galles).
Le Royaume-Uni, outre ces trois entités, comprend également l’Irlande du Nord.
Le terme purement géographique «îles Britanniques» recouvre également l’Irlande et les dépendances de la Couronne (l’île du Man et les îles Anglo-Normandes, qui ne font pas partie du Royaume-Uni).



Pays candidats

Nom court
en langue d’origine
Dénomination
courte
Genre
(M/F)
Dénomination officielle
(nom protocolaire)
Code
Pays candidats
Crna Gora/Црна Гора Monténégro M Monténégro ME
Ísland Islande F République d’Islande IS
поранешна југословенска Република Македонија (*) ancienne République yougoslave de Macédoine F ancienne République yougoslave de Macédoine (1)
Сpбија (*) Serbie F République de Serbie RS
Türkiye Turquie F République de Turquie TR
(*) Transcription latine:  поранешна југословенска Република Македонија = poranešna jugoslovenska Republika Makedonija; Сpбија = Srbija.
(1) À préciser.


2. LANGUES

Dénominations, codes et ordre de présentation
des versions linguistiques

L’ordre de présentation des versions linguistiques est l’ordre alphabétique commun des dénominations officielles des langues dans leur graphie originale [les codes utilisés sont les codes ISO 639-1 en vigueur (code alpha-2) — voir aussi le site ISO].

Dénomination
en langue d’origine (1)
Dénomination
courante (FR)
Code (2)
български (*) bulgare bg
español (3) espagnol es
čeština tchèque cs
dansk danois da
Deutsch allemand de
eesti keel estonien et
ελληνικά (*) grec el
English anglais en
français français fr
Gaeilge irlandais (4) ga
hrvatski croate hr
italiano italien it
latviešu valoda letton lv
lietuvių kalba lituanien lt
magyar hongrois hu
Malti maltais mt
Nederlands néerlandais nl
polski polonais pl
português portugais pt
română roumain ro
slovenčina (slovenský jazyk) slovaque sk
slovenščina (slovenski jezik) slovène sl
suomi finnois (5) fi
svenska suédois sv
(*) Transcription latine: български = bulgarski;  ελληνικά = elliniká.
(**) Pays candidats.
(1) Majuscule ou minuscule initiale: respect de la graphie dans la dénomination d’origine.
(2) Les codes ISO pour les langues s’écrivent en lettres minuscules; l’emploi de lettres majuscules est néanmoins admis pour des raisons de présentation typographique.
(3) Dans le texte espagnol, la locution lengua española ou le terme español se substitue dans la pratique — à la demande des autorités espagnoles — au terme castellano. Ce dernier est en effet la dénomination officielle de la langue, mais sert seulement à en déterminer la place.
(4) On entend aussi l’appellation «gaélique», mais les deux termes ne sont pas des synonymes (l’irlandais est la langue celtique d’Irlande, alors que le gaélique est le groupe des parlers celtiques d’Irlande et d’Écosse).
(5) «Finnois» concerne la langue, tandis que «finlandais» vise l’entité politique ou l’espace géographique.


Pays candidats

Dénomination
en langue d’origine (1)
crnogorski/црногорски
íslenska
македонски
cрпски
türkçe
(1) Pour les codes et noms attribués par l’ISO, veuillez vous référer au site de l’ISO 639.

Irlandais

Jusqu’au 31 décembre 2006, l’irlandais n’était pas repris dans la liste des langues de travail des «institutions de l’Union européenne» en vertu d’un accord intervenu en 1971 entre l’Irlande et la Communauté, qui stipulait que l’irlandais était considéré comme une langue officielle de la Communauté, étant entendu que seul le droit primaire (traités et conventions entre États membres) était établi dans cette langue.

À partir du 1er janvier 2007, l’irlandais est considéré comme une langue officielle de l’UE à part entière, sous réserve d’une dérogation transitoire pour une période renouvelable de cinq ans [voir règlement (CE) n° 920/2005 du Conseil du 13 juin 2005 (JO L 156 du 18.6.2005, p. 3)], stipulant que «les institutions de l’Union européenne ne sont pas liées par l’obligation de rédiger tous les actes en irlandais et de les publier dans cette langue au Journal officiel de l’Union européenne», sauf en ce qui concerne les règlements adoptés conjointement par le Parlement européen et le Conseil. Cette dérogation a été prorogée d’une période de cinq ans (jusqu’au 31 décembre 2016) par le règlement (UE) n° 1257/2010 du Conseil (JO L 343 du 29.12.2010, p. 5).


Maltais

Une dérogation temporaire à l’obligation de rédiger et de publier les actes en maltais au Journal officiel de l’Union européenne a été adoptée par le Conseil le 1er mai 2004. Cette dérogation devait s’appliquer pendant une période de trois ans, prorogeable d’un an, à tous les actes sauf aux règlements adoptés en codécision [voir règlement (CE) n° 930/2004 (JO L 169 du 1.5.2004, p. 1). Le Conseil a décidé de mettre fin à cette dérogation en 2007, après la période initiale de trois ans.


Ordre d’énumération des langues (textes unilingues)

Dans le texte, l’ordre d’énumération des langues, variable selon la version linguistique, est l’ordre alphabétique des dénominations dans la langue de publication, soit, en français: allemand, anglais, bulgare, danois, espagnol, estonien, finnois, français, grec, hongrois, irlandais, italien, letton, lituanien, maltais, néerlandais, polonais, portugais, roumain, slovaque, slovène, suédois et tchèque.

Lorsqu’un accord est également rédigé dans la langue d’un pays tiers contractant qui n’est pas une langue de l’Union, les langues de l’Unionprécèdent ladite langue pour des raisons protocolaires.

 

Textes pour la toile (intranet/internet)

Les élargissements ayant porté le nombre de langues à vingt-trois, il convient de ne plus utiliser des onglets séparés pour chaque version linguistique (onglets «langues», petits drapeaux...), car le seul choix des versions disponibles occuperait un espace utile trop important.

Il est donc recommandé d’utiliser une liste déroulante:

cette liste déroulante se compose des libellés des langues, présentés dans l’ordre alphabétique des graphies en langue originale;
les noms des langues sont suivis du code ISO, entre parenthèses.

Cette présentation permet aussi de ne devoir créer qu’un seul modèle pour toutes les versions linguistiques.

Le menu déroulant se présente comme suit:

UTF
   
 
български (bg)
español (es)
čeština (cs)
dansk (da)
Deutsch (de)
eesti keel (et)
ελληνικά (el)
English (en)
français (fr)
Gaeilge (ga)
hrvatski (hr)
italiano (it)
latviešu valoda (lv)
lietuvių kalba (lt)
magyar (hu)
Malti (mt)
Nederlands (nl)
polski (pl)
português (pt)
română (ro)
slovenčina (sk)
slovenščina (sl)
suomi (fi)
svenska (sv)
 

 

 

 

ATTENTION!!!
Quelques codes
à ne pas mélanger!!!
Langue
Pays
cs
cz
da
dk
et
ee
sl
si
sv
se


3. MONNAIES

Lorsqu’on veut employer des abréviations pour les monnaies, il convient d’utiliser les codes ISO 4217 en vigueur (voir le site ISO).

Pour les monnaies des États membres, il faut respecter l’ordre alphabétique des abréviations monétaires, sauf pour l’euro, qui vient en premier:

Code ISO
Genre
(M/F)
Dénomination
EUR (1) M euro
BGN M lev
CZK F couronne tchèque
DKK F couronne danoise
GBP F livre sterling
HRK M kuna
HUF M forint
LTL M litas
LVL M lats
PLN M zloty
RON M leu roumain
SEK F couronne suédoise
Pays candidats
EUR Monténégro M euro
ISK Islande F couronne islandaise
MKD ancienne République
yougoslave
de Macédoine
M denar
RSD Serbie M dinar serbe
TRY Turquie F livre turque
(1) L’euro a remplacé l’écu (code = ECU) le 1er janvier 1999.

Mise à jour: 14.3.2013