ISSN 1831-5380
Plan du site | Avis juridique | Cookies | FAQ | Contact | Imprimer la page

10.1. Ponctuation

Faisant figure de parent pauvre dans la famille des éléments stylistiques, la ponctuation est souvent négligée et les signes sont employés de manière fantaisiste. Il faut réagir contre ce laisser-aller, et ce dès le stade de la préparation de la copie. Aussi s’attachera-t-on à ce que le manuscrit soit correctement ponctué et débarrassé des fautes éventuelles.

Les points suivants ne constituent pas un relevé exhaustif des règles de ponctuation, que l’on peut retrouver par ailleurs dans tous les ouvrages de référence classiques. Seules sont rappelées quelques particularités souvent sources d’erreurs ou d’interrogation dans les textes mis en production. Les espacements qui régissent les signes de ponctuation sont indiqués au point 6.4.

10.1.1. Virgule

La virgule permet de séparer plusieurs membres de phrase de même nature, quand ils ne sont pas réunis par les conjonctions «et», «ou», «ni». Elle permet d’isoler une proposition incise, de mettre en relief des mots formant répétition ou se trouvant en apposition.

Rappelons qu’une virgule ne doit jamais séparer le sujet du verbe ni celui-ci de ses compléments.

Lorsqu’il s’agit d’un «et» explétif, celui-ci est précédé d’une virgule:

vu le règlement susmentionné, et notamment son article 10, […]

On sera particulièrement attentif aux relatives explicatives (exemple 1), que seul le recours à la virgule permet de distinguer des relatives déterminatives (exemple 2):

1. Les États membres, qui respectent les critères de convergence, peuvent accéder à la monnaie unique (tous peuvent y accéder puisque tous respectent les critères).
2. Les États membres qui respectent les critères de convergence peuvent accéder à la monnaie unique (seuls ceux qui respectent les critères peuvent accéder à la monnaie unique).

Pour l’emploi des virgules dans les références à la réglementation de l’Union européenne, voir points 3.2 et 5.9.1.

10.1.2. Point

Le point termine une phrase. On le supprime dans les titres centrés ainsi que dans tout titre ou élément qui ne constitue pas une phrase:

Reproduction autorisée, moyennant mention de la source

Les notes de bas de page se terminent toujours par un point.

Les sigles et acronymes s’écrivent sans points, sauf cas particuliers (voir point 10.6 et annexe A4).

L’abréviation «etc.» ne demande qu’un seul point.

Pour la position du point final dans les citations, voir point 5.10.

10.1.3. Point-virgule

Le point-virgule sert à séparer les parties importantes d’une phrase non réunies par des conjonctions, surtout si ces parties contiennent déjà des virgules.

On l’utilise aussi dans les énumérations (voir point 5.7).

10.1.4. Deux-points

Le deux-points annonce une énumération:

Les jours de la semaine sont: le lundi, le mardi…

Il annonce une citation explicative du texte précédent:

Chacun se demandait: «À quoi cela sert-il?»

Il est toujours utilisé pour annoncer une énumération comportant plusieurs éléments introduits par des chiffres, lettres, tirets, etc.

Dans le cas d’une citation, la ponctuation normale de la phrase est de rigueur (voir aussi point 5.10):

Il me dit que, «à partir de demain, ce sera difficile».
Il me dit: «À partir de demain, ce sera difficile.»
NB:
Éviter le deux-points suivi de «en effet» (tour pléonastique).

10.1.5. Parenthèses

Les parenthèses servent à intercaler une indication particulière dans la phrase:

Ce règlement (voir article 2) est particulièrement dur vis-à-vis des entreprises.

La phrase complète entre parenthèses conserve sa ponctuation propre, le point final précédant la parenthèse fermante:

Cette disposition est annulée. (Ainsi en a décidé la Cour.)

Si, à l’endroit où se place la parenthèse, la phrase demande un signe de ponctuation, ce signe se met après la parenthèse fermante:

Je croyais, moi (jugez de ma simplicité), que l’on devait rougir de la duplicité.

10.1.6. Crochets

Les crochets sont employés pour enserrer un texte qui comporte une intercalation déjà entre parenthèses:

L’acte visé a été modifié [voir règlement (CEE) nº 3600/85].
Le règlement en question [voir article 3, deuxième alinéa, point a)] insiste sur cette possibilité.

Ils servent à encadrer les points de suspension marquant une omission dans les citations (voir point 5.10).

Ils sont aussi utilisés dans le cas de citations régies par le secret d’affaires (chiffres, noms, etc.), dans le cas de chiffres non encore connus (propositions) ou pour certains motifs particuliers tels que la protection de la vie privée; ils sont alors associés aux points de suspension:

Il s’agit de […] % du bénéfice de cette société.
M. […] a été mis en examen dans le cadre de cette procédure.

10.1.7. Guillemets

Les guillemets servent à encadrer une citation (voir point 5.10) ou à mettre certains termes en évidence.

Dans une bibliographie, ils enserrent le titre d’un article (voir point 5.5.4). En revanche, les expressions étrangères et les titres d’œuvres ou de journaux doivent être composés en italique sans guillemets.

Voir aussi points 4.2.3 (guillemets imbriqués, frappe sur manuscrit) et 5.10 (ponctuation dans les citations).

10.1.8. Tiret

Le tiret se distingue du trait d’union, qui est plus court, et du signe de soustraction, qui se situe entre les deux (voir point 6.4). À l’intérieur du texte, il peut remplacer les virgules ou les parenthèses; toutefois, on veillera à ne pas abuser de cette ponctuation (appelée «incidente») afin de ne pas casser le rythme du texte. Lorsque l’incidente termine une phrase, le second tiret doit être supprimé.

Dans les tableaux, le tiret utilisé dans les colonnes de données signifie «pas de données»; «néant» (voir annexe A3).

Le tiret est également utilisé pour marquer les différents éléments d’une énumération (voir point 5.7).

10.1.9. Points de suspension

Les points de suspension sont toujours au nombre de trois:

ils remplacent une fin de phrase ou d’énumération, dans le sens de «etc.», ou servent à indiquer un arrêt dans l’expression de la pensée, quel qu’en soit le motif; ils sont alors collés à la dernière lettre qui les précède:
Il demanda des draps, des couvertures…
Furieux, il prit un couteau et… se coupa une tranche de pain.

Combinés à un point d’interrogation ou d’exclamation, ils peuvent précéder ou suivre celui-ci selon le sens:

Et alors?… Qu’allez-vous faire?
Est-ce que, par hasard…?
ils remplacent le début d’un texte; ils sont alors suivis de l’espacement normal des mots dans la ligne:
… Après cet accident, il devint muet.
ils marquent l’omission volontaire d’un mot ou d’une partie de mot:
ils remplacent un nom ou un mot entier que l’on veut taire; ils sont alors précédés et suivis de l’espace normale [par contre, dans les cas évoqués au point 10.1.6 (secrets d’affaires, protection de la vie privée), les points de suspension sont utilisés en combinaison avec des crochets]:
M. … fut prié de quitter la salle.
Il n’a pas arrêté de nous ennuyer; c’était un vrai …, cet homme-là!
ils remplacent la fin d’un nom dont on ne donne que l’initiale; ils sont alors collés à l’initiale:
On a interpellé un certain R…
associés aux crochets, ils remplacent un passage omis dans une citation (voir point 5.10).

10.1.10. Barre oblique

La barre oblique est utilisée pour indiquer les années-campagnes, les années scolaires ou tout type de concept semblable:
la campagne vitivinicole 1987/1988
l’année universitaire 1987/1988

Ces termes ou locutions recouvrent des périodes s’étendant sur une partie de la première année et sur une partie de la seconde.

Dans le cas de deux années complètes ou d’une période de plusieurs années, c’est le trait d’union qui est utilisé:
le programme 1992-1993 (du 1er janvier 1992 au 31 décembre 1993)
la période 1993-1996
Elle sert de séparateur entre les parties en litige (affaires de concurrence ou de justice):
affaire Varta/Bosch
affaire Belgique/Commission
affaire Rhône-Poulenc/SNIA II
NB:
Dans les affaires de la Cour de justice, il convient d’utiliser la formule «Procédure pénale contre Xxx», et non «Procédure pénale/Xxx».
Elle est utilisée pour marquer un rapport:
le rapport coût/efficacité
Dernière mise à jour: 6.7.2015
Haut de la page
Page précédentePage suivante